Numéro 579 - octobre 2018dossier

urgences

Les violences intrafamiliales

Les urgences, où se présentent en France une vingtaine de millions de patients par an, sont le lieu de refuge, de dépistage et de prise en charge, 24 h/24, des victimes de violences, et particulièrement celles des violences intrafamiliales. À l’hôpital Robert-Ballanger d’Aulnay-sous-Bois, les urgences ont mis en place un protocole « Féminicide » unique en France et créé une unité mobile intrahospitalière spécialisée dans l’accompagnement des psychotraumatismes.

En France, on estime qu’une femme décède tous les deux jours et demi sous les coups de son partenaire (ou ex-partenaire). C’est ce que l’on appelle le « féminicide ». Au vu de ces chiffres inquiétants, les pouvoirs publics se sont mobilisés et une circulaire ministérielle de novembre 2015 a créé un statut de médecin hospitalier référent « violences faites aux femmes » afin de mieux prendre en charge ces victimes, les orienter, les accompagner et les suivre. Depuis une dizaine d’années, les observations cliniques sur la prise en charge des violences intrafamiliales de notre service d’urgence ont démontré que des patientes pouvaient se présenter avec des tableaux cliniques évidents ou de manière plus dissimulée, que seules des formations spécifiques pouvaient dépister et orienter.  Par la mise en place en 2014 d’un protocole « Féminicide » unique en France et récemment élargi aux tentatives d’homicides conjugaux avec victimes gravement blessées, les urgences de l’hôpital Robert-Ballanger sont devenues site pilote pour accompagner ce parcours spécifique.  Par ailleurs, depuis novembre 2016, pour améliorer la ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.