Numéro 543 - fĂ©vrier 2015dossier

Initiative

Les patients anglais

Se faire soigner en Calaisis

Les Anglais aiment la France et le Calaisis. Ils s’y rendent parfois pour la journée, le week-end ou comme étape d’un périple en France. Aujourd’hui, traverser la Manche par train ou bateau est un acte quotidien et banal des populations du Kent et du Calaisis. Alors venir aussi s’y faire soigner, bénéficier de l’offre de soins du nouvel hôpital de Calais qui a ouvert ses portes en 2012 , pourquoi pas ?

Quand on est Calaisien, surtout depuis vingt ans, la présence anglaise, outre celle du siège de la ville au XIVe siècle, est une évidence. Partout en ville et dans les centres commerciaux, on entend parler anglais, sans que cela apparaisse comme quelque chose d’exceptionnel. Les Anglais viennent passer la journée à Calais pour faire leurs courses de produits qu’ils ne trouvent pas chez eux ou qui sont vendus moins cher. Pourquoi donc, sur un service comme celui de la santé, les Anglais ne pourraient-ils pas bénéficier de l’offre de soins du nouvel hôpital de Calais qui a ouvert ses portes en 2012 ? Plusieurs éléments de contexte semblent aller dans le sens de ce projet : d’une part le CH de Calais accueille déjà des patients anglais, d’autre part la réglementation européenne le permet. [encadre_shortcode titre='5056'] La patientèle étrangère que reçoit le CH de Calais est essentiellement aujourd’hui une patientèle de passage. En effet, les patients étrangers accueillis sont en majorité des touristes et des chauffeurs routiers. La part de cette patientèle étrangère demeure pour le moment marginale : 80 patients anglais sur les ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.