Numéro 513 - février 2012dossier

Organisation

Les NTIC dans la gestion d’un stock d’échantillons biologiques

La simulation pour aider à la décision

Le fonctionnement des biobanques inclut la transformation de spécimens biologiques en échantillons utilisables, leur conservation, souvent à très basses températures, et leur distribution. L’émergence des technologies d’identification par radiofréquences (RFID) implique l’apparition de dispositifs à la fois de plus en plus performants et abordables. Les apports envisageables via leur implémentation dans les chaînes logistiques et de production sont nombreux, mais nécessitent de repenser en partie le fonctionnement du système auquel on les applique pour être avantageuses, ce qui rend difficile l’estimation de leurs apports à priori. Les auteurs présentent une approche basée sur la simulation à événements discrets pour évaluer rapidement différents scénarios de fonctionnement afin d’estimer les apports de telles technologies dans les biobanques.

Les biobanques, dont la mission est de réceptionner, transformer, conserver et mettre à disposition des échantillons biologiques issus d’êtres vivants, ont un rôle d’une importance croissante. Ces échantillons sont notamment utilisés dans des programmes d’investigations cliniques et biologiques, de recherche biomédicale ou de recherche scientifique. Chaque échantillon doit donc être associé aux informations relatives à l’être prélevé. Les nouvelles techniques et applications – la toxicogénomique, l’utilisation de cellules souches embryonnaires, la mise en ligne de catalogues de spécimens biologiques, l’accroissement du nombre de cancéreux… – impliquent une forte croissance de l’activité des biobanques (notamment tumorales) ces prochaines années. Parallèlement, de nouvelles réglementations, telle la tarification à l’activité (T2A), obligent tout service sollicité pour le traitement d’un patient (y compris les analyses) à conserver les données relatives au travail fourni ainsi que la liste des consommables utilisés. Pour ces raisons notamment, de nombreux hôpitaux et biobanques désirent améliorer la traçabilité, optimiser la ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.