Numéro 528 - septembre 2013expérience

Compétences

Les infirmières en pratiques avancées dans les services de soins

En septembre 2011, les premières infirmières en pratiques avancées (IPA) sont entrées en fonction à l’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille. Un an après, les auteurs ont cherché à savoir si elles étaient parvenues à trouver leur place dans l’organisation des soins et à connaître les perceptions des équipes et des patients. Ancrées dans les soins, les IPA jouent un rôle clé dans la coordination des soins et dans les relations avec le patient, un rôle bien accepté par les professionnels comme par les patients. La question de leur statut et de leur rattachement reste toutefois non résolue.

Depuis 150 ans, le métier d’infirmière, à chaque étape de son évolution, a dû fournir la preuve de son utilité et de sa spécificité. Les soignants se sont tout d’abord professionnalisés dans le sillage médical, puis ont su trouver leur place dans le « prendre soin (1) » de l’individu plutôt que dans la réparation de l’organe malade. Une autonomie professionnelle matérialisée dans la législation par la définition d’un rôle propre.  Plus récemment, la réforme des études en soins infirmiers permet à l’étudiant d’entrer dans un processus licence/master/doctorat (LMD), une étape cruciale, avec de nouvelles opportunités d’exercice, notamment après l’obtention d’un master.  À partir des années 2000, des réflexions sont entamées quant à l’organisation de l’offre de soins pour l’adapter à un contexte en pleine mutation : d’une part une démographie médicale inégalement répartie sur le territoire et entre les spécialités, et bientôt en baisse, d’autre part des besoins en santé qui évoluent en raison du vieillissement de la population et des exigences croissantes de qualité des soins. En avril 2003, le ministre ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.