Numéro 506 - mai 2011dossier

Continuité des soins

L’éducation pour la santé

Les besoins des personnes détenues en matière d’éducation et de promotion de la santé sont importants : ces personnes présentent en effet un état de santé altéré, une exposition plus forte à des facteurs de risque, et l’incarcération a en elle-même des effets potentiellement délétères sur la santé. Cette population, dont le niveau éducatif est en général faible, est pour une grande part désocialisée et n’a eu que peu accès et recours au système de soins et de prévention avant l’incarcération. Le temps de la détention, malgré les contraintes qui lui sont propres, peut ainsi être l’occasion d’un contact avec le dispositif de prévention. Il peut concourir à une prise de conscience par les personnes détenues, de l’importance de leur santé, des facteurs qui l’influencent et constituer l’opportunité d’une démarche de prévention. La promotion de la santé et l’éducation pour la santé participent, de plus, à la réinsertion et à la préparation à la sortie de la détention. L’éducation pour la santé est inscrite réglementairement dans les missions des unités de consultations et de soins ambulatoires (Ucsa) depuis leur ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.