Numéro 585 - avril 2019dossier

organisation territoriale

Le projet SITM

L’expérience du CHU Vaudois (Lausanne)

Les soins intermédiaires (SITM) sont une plaque tournante d’un hôpital universitaire, faisant office de relais entre différentes structures de soins (soins intensifs, urgences, bloc opératoire, chambres d’hospitalisation). Les auteurs montrent ici le bénéfice d’un cahier de solutions régissant les critères d’admission dans une unité de soins intermédiaires chroniquement saturée du CHU Vaudois. Grâce à une approche consensuelle de type « bottom-up », impliquant les clients et les parties prenantes des soins intermédiaires, ils démontrent qu’une série de critères tenant compte de la spécificité de l’unité étudiée permet de réduire significativement le nombre de patients admis et de journées sans indication, tout en augmentant le nombre d’hospitalisations indiquées et les places à disposition. Le succès de ce projet passe par l’identification d’un médecin cadre ayant l’autorité d’accepter ou de refuser les cas sur la base du cahier de solutions.

Les patients sont admis en soins intermédiaires (SITM) pour des raisons médicales (accident vasculaire cérébral…), chirurgicales (surveillance post-gastrectomie…), anesthésiques (surveillance respiratoire après anesthésie générale dans un contexte de maladie respiratoire sévère…) et infirmières (soins importants chez un patient grabataire…). Le centre hospitalier universitaire Vaudois (CHUV) comprend 11 unités de SITM rattachées à différents services comme la chirurgie viscérale, la chirurgie thoracique et vasculaire, l’oto-rhino-laryngologie, la neurologie ou la médecine interne. Avec un total de 87 lits, des cinq hôpitaux universitaires helvétiques, le CHUV est celui qui offre le plus grand nombre de lits de SITM. Malgré cela, ces unités sont chroniquement saturées, avec un taux d’occupation supérieur à 95 %, entravant le bon fonctionnement du reste de l’hôpital. Ainsi, en raison de cette congestion, les patients sont délocalisés dans des SITM d’autres services ou transférés dans des structures hospitalières avoisinantes ; certaines opérations sont différées, voire annulées. Cela engendre une charge administrative ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.