Numéro 569 - octobre 2017dossier

performance globale

Le lean hospitalier

Outil de changement du DOP

Dans un établissement de santé, le directeur des opérations (DOP) est chargé de faire des économies ou, plus exactement, de faire fonctionner correctement les unités que l’on souhaite redimensionner. En général, on attend de lui qu’il soit pourvoyeur de méthodes d’amélioration de l’efficience. En quoi le lean hospitalier peut-il lui être utile ? Est-ce pour lui un outil simple et efficace ?*

Le lean management nous vient de l’industrie, où il s’est lentement et progressivement développé depuis plus de soixante ans. Il arrive à l’hôpital en France, par petites touches, et de plus en plus d’expériences réussies ont été répertoriées en Belgique, aux États-Unis, au Québec, et dans certains pays nordiques. La fonction de directeur des opérations (appelés couramment « DOP (1) ») est également très nouvelle à l’hôpital. Depuis les ingénieurs « Équipage » de la Meah jusqu’à la création du Club DOP, que de chemin parcouru ! Compétences et rôle du DOP Dans l’industrie, le DOP est en général un ingénieur. Cela signifie qu’il est dans le cœur de métier. Souvent responsable de la production des biens ou des services, il possède indubitablement de fortes aptitudes managériales. D’abord patron de la production, puis de l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement, très influent chez les fournisseurs, la logistique industrielle, les flux physiques et informationnels n’ont pas de secrets pour lui. Enfin, il est également en charge du « bureau des méthodes » qui améliore sans cesse l’organisation ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait. la totalité de notre contenu est accessible jusqu’à la fin de cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *