Numéro 579 - octobre 2018dossier

analyse

Le harcèlement sexuel

La fonction publique hospitalière est le versant le plus féminisé de la fonction publique. Pour autant, l’hôpital public n’échappe pas aux situations de harcèlement sexuel. Comment identifier ces formes de violence et comment les managers hospitaliers peuvent-ils agir au sein des établissements ?

Deux chiffres doivent alerter : 20 % des femmes actives disent avoir été confrontées à une situation de harcèlement sexuel au cours de leur vie professionnelle et près de 30 % des victimes n’en parlent à personne(1). À l’hôpital, les emplois sont largement pourvus par des femmes. La fonction publique hospitalière (FPH) est en effet le versant le plus féminisé de la fonction publique, les femmes y représentant 77,6 % des 1 163 278 professionnels qui y travaillaient au 31 décembre 2015(2). Pour autant, l’hôpital public n’échappe pas à ces formes de violence. « Le harcèlement sexuel est un problème à l’hôpital, affirmait Martin Hirsch, le directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris le 26  octobre 2017(3). [L’hôpital] est un milieu vulnérable entre le stress, les enjeux de pouvoir et les traditions qui font que les acteurs ont toujours eu du mal à faire la frontière entre la plaisanterie lourdingue et ce qui est du harcèlement(4). »  Dans la foulée de l’affaire Weinstein, du nom du producteur américain visé par une série d’accusations d’agressions sexuelles, le milieu hospitalier n’a pas ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.