Numéro 552 - janvier 2016dossier

Réflexion

Le DH face aux médias

Le savant ou le politique ?

Parce qu’il combine un savoir complexe qu’il doit vulgariser, mais qu’il est aussi au plus proche de l’action publique, le directeur d’hôpital se situe à la frontière du savant et du politique. Pour être percutant sans outrepasser ses attributions, il ne doit être ni l’un ni l’autre. Retour sur l’exercice particulier de la communication et sa préparation dans le milieu médical.

L’ouverture progressive de l’hôpital sur son environnement a eu pour mérite de rendre visible un univers qui était exclu de facto de l’exercice communicant. On devine la transition douloureuse ; tant pour le directeur d’hôpital peu habitué aux caméras que pour le journaliste découvrant cet environnement. Cette mutation s’exprime aujourd’hui par des temps de communication récurrents au sein des établissements hospitaliers : la presse a ses « marronniers », l’hôpital ses rapports d’activité. Les tensions budgétaires autour de la fonction hospitalière – cristallisées lors du débat sur la tarification de l’activité – ont en effet forcé les hôpitaux à émettre de l’information, à communiquer sur leurs avancées (recherches et pratiques médicales innovantes notamment) ou leurs résultats. Mais le propre de la communication, c’est qu’on n’en maîtrise pas toujours l’agenda. Le directeur d’hôpital doit donc s’attendre à être sollicité spontanément par les médias, à s’exprimer publiquement sur des thématiques délicates. La multiplication de catastrophes sanitaires (ou du moins leur visibilité), l’intérêt ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.