Numéro 505 - avril 2011dossier

Expérience

Le centre d’évaluation gérontologique

L’ambulatoire en gériatrie repose sur la maîtrise de l’évaluation gérontologique standardisée (EGS), destinée prioritairement à la prise en charge de la population des sujets âgés vivant à leur domicile, dite « population communautaire », et qui a pour cible privilégiée le dépistage et la gestion de la santé des sujets âgés fragiles, c’est-à-dire des personnes ayant une réserve médico-psychosociale réduite. Les situations complexes où sont intriquées plusieurs maladies (polypathologie) sont caractéristiques de cette population.

Les bénéfices de l’évaluation gérontologique standardisée (EGS) ont été démontrés en littérature depuis les années 1980. Il s’agit d’une méthode d’approche diagnostique multidimensionnelle, pluriprofessionnelle destinée à identifier les besoins médico-psychosociaux de la personne, à proposer une action coordonnée pour améliorer la qualité de vie au domicile et préserver l’autonomie fonctionnelle. Les principales ambitions de l’EGS sont de permettre une approche globale de la santé du malade, de ses maladies et de son entourage (aidants). Elle aboutit aussi à des actions de prévention ou encore de dépistage, ciblées sur les principaux syndromes gériatriques (chutes, dénutrition, confusion…) qui, indépendamment ou simultanément, sont des situations à haut risque de dépendance, d’hospitalisation, de morbi-mortalité. Son objectif principal est avant tout de diminuer la fréquence des hospitalisations non programmées et de garantir un maintien à domicile durable en préservant l’autonomie fonctionnelle du malade dans son cadre de vie. La caractéristique principale des personnes âgées fragiles est leur état polypathologique : ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.