Numéro 521 - décembre 2012dossier

Analyse

L’Anap et les projets Performance

Plusieurs approches, de type « descendant », ont été mises en œuvre ces dernières années pour ramener à l’équilibre financier les établissements hospitaliers, notamment les contrats de retour à l’équilibre financier (Cref) ou les plans de retour à l’équilibre (PRE). Ces mesures n’ont pas toujours fait leurs preuves.

 Face à la nécessité pour les hôpitaux de dégager des marges de manœuvre pour assurer leur avenir et les missions de service public qui leur sont confiées, il semblait nécessaire de proposer une nouvelle voie, un modèle alternatif pour qu’ils renouent avec la performance. [encadre_shortcode titre='enc_2012_601_01'] Cette mission a été confiée à l’Agence nationale d’appui à la performance (Anap) fin 2009. C’est ainsi que le programme national des projets Performance a vu le jour, lequel vise à associer trois acteurs : l’établissement dans toutes ses composantes, l’agence régionale de santé (ARS) et l’Anap, dans la définition puis la mise en œuvre de transformations adaptées au contexte et aux enjeux spécifiques de l’hôpital. À ce jour, vingt-huit projets Performance sont en cours, au sein d’établissements représentant plus de 10 % de la capacité d’accueil en lits de médecine/chirurgie/obstétrique (MCO) – près de 35 000 lits. Plus de 1 500 professionnels sont mobilisés. Les projets pilotes initiés par l’Anap ont vocation à démontrer que les transformations durables sont possibles, même en milieu réglementaire et ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.