Numéro 578 - septembre 2018dossier

CH de Carcassonne

L’adaptation capacitaire des services de médecine

Les établissements de santé français sont confrontés à des contraintes financières les engageant à des recherches d’efficience. Ils doivent également composer avec une mutation des parcours patients qui prennent un virage vers l’ambulatoire ou même vers les prises en charge en consultations externes plutôt qu’en hospitalisation conventionnelle. Comment, dans cette situation, concilier la nécessaire adaptation des capacités d’hospitalisation et des organisations à l’instauration de parcours patients cohérents, de qualité et adaptés aux attentes des usagers ? Le centre hospitalier de Carcassonne a fait le choix de la restructuration de ses services de médecine via la démarche projet présentée ici.

Si le virage ambulatoire sur les chirurgies est connu et appliqué dans la plupart des établissements, la mutation des prises en charge au sein des parcours de médecine est beaucoup moins documentée. Sur le centre hospitalier de Carcassonne, établissement support du GHT de l’Ouest Audois, l’initiative du projet a été portée par le directeur général et la présidente de CME. La direction d’appui aux projets, nouvellement créée, a été chargée de l’accompagnement, de la formalisation et de la mise en œuvre de la démarche. Le périmètre du projet de restructuration des médecines initialement prévu sur l’ensemble des services de médecine a été restreint par souci de pragmatisme au troisième étage du bâtiment. Les réflexions ont été menées avec le pôle cancéro-pneumo-rhumato et le pôle vasculaire et métabolique, soit dix services. La démarche engagée s’est appuyée sur le principe de subsidiarité. L’idée étant de partager les constats entre la direction et le corps médical et de construire ensemble le projet de restructuration. Un constat médico-économique partagé Le CH de Carcassonne est un établissement qui connaît peu ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.