Numéro 554 - mars 2016dossier

Communication

L’acceptabilité sociétale du GHT

La notion d’acceptabilité sociétale fait référence à la perception par les parties prenantes locales qu’un projet est socialement acceptable ou légitime. Elle est un enjeu essentiel de la réussite des projets. En effet, l’expérience montre qu’obtenir l’appui, le soutien, voire la collaboration des communautés (élus, opinions publiques, médias…) et des ressources (professionnels médicaux et non médicaux) est nécessaire à la réussite des grands projets.

Une stratégie de communication Une mobilisation citoyenne, syndicale, politique et médiatique peut être un véritable frein à la réalisation d’un projet (exemple des CH de Carhaix, Millau-Sainte-Affrique…), d’où la nécessité « d’un dialogue pédagogique et d’une écoute réflexive » avec les différentes parties prenantes pour créer une confiance, apporter une réelle compréhension sur la réponse aux attentes et besoins de la population, voire établir une collaboration. Une stratégie de communication (politique de communication interne et externe) doit donc être définie par le développement d’axes stratégiques prenant en compte l’ensemble des populations cibles. Les médias, et notamment la presse régionale, jouent à ce titre un rôle majeur d’information et contribuent auprès des différents publics à l’acceptation et la compréhension d’un regroupement hospitalier. L’importance de la temporalité Une restructuration hospitalière doit prendre en compte la notion de temporalité identifiée pour chaque étape de regroupement hospitalier (du deuil à l’acceptation) avec adaptation du discours : la phase de diagnostic : ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.