Numéro 562 - janvier 2017expĂ©rience

optimisation

La standardisation des achats

Le principal réservoir d’économies en matière d’achats dans un centre hospitalier résiderait dans la standardisation des produits et dans l’optimisation des besoins d’achats. Bien que cette démarche soit largement connue et ses bénéfices reconnus chez les acheteurs des établissements de santé, elle semble toutefois encore difficile à mettre en œuvre. Les auteurs présentent ici une étude réalisée auprès d’établissements de santé du Québec (Canada), afin de cerner les pratiques exemplaires qui peuvent améliorer la performance du processus de standardisation des achats.

Un hôpital peut acheter de 5 000 à 6 000 codes produits différents uniquement pour les fournitures médicales (1) tout simplement parce qu’un même besoin peut être comblé par une diversité d’articles de même catégorie. Ainsi, le catalogue d’un seul fournisseur peut contenir plus de 140 codes de compresses (tailles, matériaux et conditionnements différents) et un établissement de santé gérer dans sa base de données plus de 200 codes de gants médicaux (2). Une situation qui s’explique par le poids des professionnels de la santé dans le processus de décision du choix des équipements et des articles médicaux, où ils tendent à privilégier leurs exigences au détriment d’autres considérations de caractère plus organisationnel (3). D’après différentes études, le principal réservoir d’économies en matière d’achats dans un centre hospitalier résiderait dans la standardisation des produits et dans l’optimisation des besoins d’achats (4). La standardisation peut se définir comme une démarche qui amène les acteurs du processus d’achats à convenir d’une spécification commune des produits répondant à un même ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait. la totalité de notre contenu est accessible jusqu’à la fin de cette année.