Numéro 557 - août 2016dossier

Entretien

La philosophie à l’hôpital

Déjà fortement impliquée dans la réflexion éthique autour du soin, l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris a souhaité créer une chaire de philosophie à l’Hôtel-Dieu. Lancée en janvier 2016 avec son premier cours magistral, cette nouvelle institution a pour ambition d’accueillir tous les publics : professionnels de santé, patients, familles et citoyens. L’initiative interroge le rôle de l’hôpital dans la société pour démontrer en quoi un établissement de santé participe à la vie collective, à son besoin de solidarité, et donc de solidité. Dotée d’un conseil scientifique exigeant, composé de philosophes, médecins et éthiciens, la chaire de philosophie porte un enseignement indispensable aujourd’hui, dont la vocation est de « réinventer la relation au soin, à la maladie, à la vie », selon les mots de Cynthia Fleury que nous avons voulu rencontrer pour ce dossier consacré à la réflexion hospitalière.

D’où est venue l’idée de créer une chaire de philosophie dans un hôpital ? Quelles sont les missions de la chaire ? En amont de cette création, il y a plusieurs chemins qui se croisent. D’abord le chemin intime, personnel, celui de l’expérience et de la conviction qui se construit. Pour ma part, cela remonte à 1993 et à un vécu spécifique, celui de l’accident de l’être aimé, qui lutte entre vie et mort, qu’il faut accompagner pendant, et surtout après. Je me rappelle parfaitement m’être dit, en service de réanimation et des soins intensifs, que créer une chaire de philosophie à l’université me semblait très secondaire par rapport à la création d’une chaire de philosophie à l’hôpital, dans cette enceinte-là, cette université de la vie, sans cesse confrontée aux plus grandes questions existentielles : la naissance, la mort, les accidents, la vulnérabilité, la lutte pour le sens de la vie, la douleur. Ensuite, il y a les rencontres, et l’on se rend compte bien sûr que ces intuitions sont partagées, notamment par des collègues très proches, dont on estime le travail depuis longtemps. Lorsque nous avons évoqué cette ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait. la totalité de notre contenu est accessible jusqu’à la fin de cette année.