Numéro 583 - février 2019compte-rendu

La génomique et sa dimension éthique

Philippe Vigouroux, directeur général du CHU, a introduit la séance « Éthique et génomique », dans le droit fil de l’avis 129 du CCNE. Il a relevé les progrès fulgurants de la médecine : des techniques innovantes sont déjà banalisées, comme les pacemakers, la chirurgie réfractive et le diagnostic préimplantatoire. Une partie de ces progrès est liée à ceux des biotechnologies, de l’informatique, des sciences cognitives. Mais c’est surtout dans le domaine de la génomique que la recherche est la plus spectaculaire, avec les perspectives extraordinaires ouvertes par la technique CRISPR-Cas9, qui pose des questions éthiques : si la science est à peu près alignée sur tous les continents, on en est loin sur le plan de l’éthique. Un biologiste chinois a ainsi annoncé en novembre 2018 la naissance de jumelles génétiquement modifiées. Cela, ainsi que d’autres exemples, renvoie au mouvement transhumaniste. Le risque réel de créer des individus nouveaux, voire des surhommes, la société nouvelle qui s’ensuivraient, rendent plus que jamais nécessaire la réflexion éthique. Le Pr Delfraissy est revenu, en introduction de son propos, sur ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.