Numéro 534 - mars 2014séminaire ehesp-idm

Compétences

Innover par une approche «métiers»

La professionnalisation des agents de stérilisation en milieu hospitalier

L’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM) possède un plateau opératoire qui réalise 350 interventions chirurgicales par jour. Les activités de stérilisation sont regroupées sur deux sites de production. Pour recruter, fiabiliser, mobiliser et fidéliser les ressources humaines, les auteurs ont mis en place une démarche innovante de professionnalisation sur le nouveau métier d’agent de stérilisation.

La stérilisation a une image peu valorisée : absence de professionnalisation (pas de métier spécifique), absence de reconnaissance institutionnelle et statutaire, charge de travail importante, conditions de travail difficiles… L’arrêté du 22 juin 2001 a contraint à la centralisation des opérations de stérilisation antérieurement effectuées dans les blocs opératoires par des aides-soignants (AS) sous le contrôle des infirmiers de bloc opératoire (Ibode). Il a également placé ces secteurs sous responsabilité pharmaceutique et renforcé les exigences sécuritaires, notamment en matière d’assurance qualité. Cela a entraîné un changement de culture et une perte de compétence, notamment sur la connaissance des instruments et des boîtes de chirurgie, car la majeure partie du personnel expérimenté est restée au niveau du bloc opératoire. Les équipes de la stérilisation ont eu un sentiment de perte d’appartenance à l’équipe chirurgicale dû à l’éloignement du patient et du métier d’origine. Les exigences de qualité, la diversité et la complexité des plateaux de chirurgie se sont accrues et l’informatisation s’est mise en place. La ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.