Numéro 600 - novembre 2020covid-19

Information médicale

Implication du DIM et perspectives

L’expérience de l’Ucaim du CHU de Bordeaux

L’épidémie liée au coronavirus SARS2, dont les manifestations sont connues sous l’acronyme Covid-19, est la plus importante pandémie de ces dernières années(1). Le Covid-19 a surpris le monde entier par sa forte contagiosité, sa diffusion rapide et surtout sa létalité(2). Après une première phase d’adaptation, plusieurs pays ont mis en place une organisation plus coordonnée du système d’information médicale, associant un nouveau recueil en urgence et l’utilisation de systèmes de recueil existants, tel le programme de médicalisation du système d’information (PMSI) en France.

Système d’information médicale et épidémie Covid-19 Le système de surveillance en France La pandémie Covid-19 a mis en lumière l’importance d’un système fiable de surveillance pour des prises de décision en urgence et leurs conséquences sanitaires et économiques. En France, la surveillance épidémiologique et la réponse aux crises sanitaires sont assurées par Santé Publique France (SPF). Face à l’urgence, SPF a mis en place un système de recueil via les agences régionales de santé (ARS) et la direction des établissements, principalement en adaptant le système Si-Vic créé lors des vagues d’attentats(3). SPF intègre également des recueils plus spécifiques, à l’exemple de la surveillance des cas graves en réanimation, s’appuyant sur le réseau Sentinelles développé pour le suivi des cas graves de grippe saisonnière(4). Ce système de surveillance a été d’une grande aide pendant la phase épidémique pour la planification et l’allocation des ressources dans un contexte de saturation des services de réanimation. Mais il montre ses limites pour une connaissance plus approfondie du Covid-19 et l’identification de mesures de ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.