Numéro 601 - décembre 2020covid-19

analyse

Impact, gestion et conséquences de l’épidémie

Le bilan des CH Sud Francilien (Évry-Corbeil) et d’Arpajon

Comme l’ensemble de l’Île-de-France, l’Essonne fait partie des départements français qui ont été le plus touché par la crise de la Covid-19. Au cours de la première vague, 1 349 patients confirmés (1 131 CHSF, 218 CHA) ont été hospitalisés, dont 194 en réanimation (166 CHSF, 28 CHA). Lors de la seconde vague, 976 patients  confirmés (886 CHSF, 90 CHA) ont été admis, dont 106 en réanimation CHSF, les 6 lits soins critiques du CHA étant sanctuarisés non Covid. 

Assurant des missions de proximité et de recours au sud de l’Île-de-France, le CH Sud Francilien (CHSF) et le CH d’Arpajon (CHA) sont deux établissements publics de santé situés sur le territoire de santé de l’Essonne. Le CHSF a une capacité de 1 100 lits et places MCO, caractérisée par une offre de soins généralistes, d’urgence et critiques. Centre périnatal de type III et siège du Samu 91, il assure des missions de proximité et de recours au sud de l’Île-de-France, dans une quarantaine de spécialités, avec une offre de soins large en médecine, chirurgie, obstétrique et psychiatrie.  Le CHA a une capacité de 400 lits et places, qui traduit une offre équilibrée entre des activités de proximité et des prises en charge dans les spécialités d’urgence-Smur-UHCD-USC-anesthésie, avec un pôle mère-enfant autour d’une maternité réalisant plus de 1 400 accouchements par an. Face à la pandémie, il nous a semblé intéressant de documenter la façon dont le CHSF et le CHA, établissements en direction commune depuis le 1er janvier 2020, avec une couverture sanitaire d’une population de près de 1 million d’ habitants, se ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.