Numéro 603 - février 2021covid-19

organisation

IDF : les SSR face à la crise

Le secteur des soins de suite et de réadaptation (SSR) a comme principale fonction la réadaptation au sens large du terme. En ce sens, sa fonction de soins dépasse largement le rôle trop réducteur « d’aval » du secteur de court séjour. L’Île-de-France (IDF) compte un total d’environ 18 000 lits et places de SSR, dont presque 40 % dans le secteur privé commercial, 20 % dans le privé non lucratif et 40 % dans le public (dont la moitié environ au sein de l’AP-HP). Durant la crise Covid-19, le secteur SSR a été sollicité pour libérer très rapidement des lits de MCO et permettre aux services de soins aigus de constituer des unités Covid, puis il a assuré la prise en charge de patients Covid au décours d’une hospitalisation en soins aigus, quand le retour à domicile s’avérait trop difficile. Sont présentées ici l’organisation mise en place à l’agence régionale de santé Île-de-France et les adaptations du secteur SSR pour faire face à la crise sanitaire. 

Première vague La cellule de régulation et coordination des acteurs  Pour aider la fluidification des filières face à l’afflux de patients Covid en MCO, la cellule de régulation a dû procéder en deux étapes. Première phase : organisation du transfert en SSR de patients complexes afin de libérer des lits dans les services de maladies infectieuses et tropicales de première ligne confrontés à l’afflux d’un nombre important de cas suspects ou avérés d’infection au SARS-Cov 2. Au début de la crise, deux services de maladies infectieuses, à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière et à l’hôpital Bichat, ont été retenus comme services de « première ligne » pour recevoir les cas contacts, suspects ou avérés revenant de Chine notamment. Ces services ont cherché à faire sortir tous les patients précédemment hospitalisés mais dont le maintien à l’hôpital n’était plus justifié médicalement. Avec l’aggravation de l’épidémie, la problématique de libération de lits s’est élargie aux services dits « de deuxième » puis de « troisième » ligne. Fin janvier 2020, l’agence régionale de santé (ARS) est ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.