Numéro 598 - septembre 2020dossier

collaboration

IA, start-up et établissement de santé

L’exemple de Synapse Medicine

Fondée en 2017 par deux médecins du CHU de Bordeaux et un ingénieur de l’Inserm, Synapse Medicine a développé une plateforme d’IA composée d’algorithmes qui « lisent » et « comprennent » nuit et jour des dizaines de milliers de documents textuels concernant le bon usage des médicaments.

Le domaine de la santé a systématiquement été associé au discours sur l’intelligence artificielle ces dernières années. Pour preuve, le grand plan français Intelligence artificielle de 1,5 milliard d’euros, annoncé par Emmanuel Macron en mars 2018, retenait la santé comme l’un des quatre domaines prioritaires. Malgré des promesses réelles, une problématique demeure : la plupart des algorithmes d’IA sont actuellement produits, soit par des géants numériques, soit par des start-up, laissant ainsi aux établissements de santé le choix de travailler avec un « Google » ou une très jeune entreprise. Et la collaboration avec ces jeunes pousses n’est pas toujours triviale. Pourtant, des premiers exemples fructueux existent en France. L’IA au service du bon usage du médicament Prenons donc l’exemple de la start-up Synapse Medicine. Fondée en 2017 par deux médecins du CHU de Bordeaux et un ingénieur de l’Inserm, l’entreprise s’est donné pour mission de rendre facilement accessible à tous une information fiable sur les médicaments. Pour cela, elle développe une plateforme d’intelligence artificielle, composée d’algorithmes qui ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.