Numéro 598 - septembre 2020dossier

imagerie

IA et cancer

L’exemple de Therapixel

Start-up française, Therapixel a mis au point une des solutions les plus avancées au plan mondial d’IA de lecture des mammographies. Le dispositif, qui a vocation à améliorer le dépistage du cancer du sein, a obtenu l’agrément FDA et attend le marquage CE. L’exemple de son développement montre qu’il est possible de développer une IA en santé de haut niveau en contexte français et européen à condition de permettre un accès suffisant aux données de santé et un cadre de régulation positive éthique et juridique.

Dès sa création en 2013 par deux chercheurs de l’Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique (Inria), Therapixel a eu comme vocation de faciliter l’accès des images médicales aux professionnels de santé en apportant la bonne information au bon moment via les techniques algorithmiques les plus avancées. Après un premier produit destiné au bloc opératoire et la navigation sans contact des images de radiologie, Therapixel s’est lancé un nouveau défi en 2017 : améliorer le dépistage du cancer du sein en facilitant la lecture des mammographies. L’examen des mammographies dans le cadre du dépistage est un exercice exigeant. L’occurrence de cancer sur ce type d’examen est d’environ 7 à 8 ‰, obligeant le ou la radiologue à une grande attention sur tous les examens. Même si les examens négativés sont systématiquement relus par un autre radiologue, le primo-lecteur a recours à de fréquents examens complémentaires pour répondre à l’exigence de certitude des femmes passant cet examen. Dans un contexte général de pénurie de radiologues, le besoin d’assister les professionnels dans cette lecture à la fois ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.