Numéro 596 - mai 2020covid-19

analyse

Hôpital : sorties de crises ?

Dans son allocution du 25 mars 2020, le président de la République déclarait qu’« à l’issue de cette crise, un plan massif d’investissement et de revalorisation de l’ensemble des carrières sera construit pour notre hôpital ». Le 15 mai, en visite à la Pitié-Salpêtrière, il reconnaissait « une erreur dans la stratégie annoncée il y a deux ans [« Ma santé 2022 »] et appelait le ministre de la Santé à engager sans délai une concertation devant déboucher sur un « Ségur de notre organisation de santé » reposant sur quatre piliers : la revalorisation des salaires et des carrières, l’investissement dans les bâtiments et le matériel, la mise en place d’un système plus souple et plus déconcentré et, enfin, une nouvelle organisation du système de santé basée sur le territoire.

Chaque soir pendant la période de confinement, la population a salué ceux qui, désormais, sont qualifiés de « héros », auxquels on rendra un hommage national, on décernera médailles (promotion unique de la Légion d’honneur et de l’Ordre national du mérite, médaille de l’engagement, créée en 1885 après une épidémie de choléra, disparue depuis 1960 et réactivée pour l’occasion) et que certains verraient bien défiler le 14 juillet, pour peu que le déconfinement le permette. Engagés dans la lutte contre le virus et ses méfaits, il est vrai qu’ils ont fait face sans rechigner et conduit l’adaptation et la transformation des organisations, des ressources et des thérapeutiques au quotidien, confrontés à la pression, au stress et aux arbitrages éthiques. Comme à l’habitude, les professionnels hospitaliers ont répondu présents, pris des risques personnels, retrouvant après des mois de grèves et de protestations l’engagement qu’ils avaient déjà démontré, notamment lors des attentats tant à Paris qu’à Nice. La réponse à l’urgence, à la crise, est en quelque sorte inscrite dans leurs gènes et fondatrice de leur ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.