Numéro 577 - juillet 2018réflexion

performance

GHT et service public

Le défi de la territorialisation

L’auteure pose ici la question de la mesure du périmètre d’application du service public hospitalier (SPH) au sein des réseaux territorialisés d’organisations hospitalières. Une enquête de terrain met en évidence que la mise en intelligence collective de la recomposition territoriale de l’offre de soins contribue à la territorialisation du SPH, par l’inscription de la prise en charge du patient dans une réponse globale décloisonnée des modes de gestion et de financement de ses besoins de soins, et donc en pratique au passage d’une logique de leadership à celle de partnership. La recherche, menée de 2016 à 2018, porte sur un GHT regroupant neuf établissements de santé publics de taille hétérogène, dont un CHRU qui assure la gestion des actions et des fonctions supports depuis le 1er juin 2016.

Les hôpitaux publics sont régulièrement étudiés dans le champ des sciences de gestion. Ce sont des organisations d’une complexité qui les rend atypiques [Abernethy et al. 2006], à tel point qu’elles sont qualifiées d’ingérables [Couanau, 2003]. Cependant, la nature du service public rendu par les hôpitaux comme le coût supporté par les contribuables font que le contrôle de ces organisations est au cœur des préoccupations des dirigeants. Pendant longtemps, le cloisonnement a été de mise dans un domaine de la santé qui s’est bâti autour de nombreuses dichotomies : entre sanitaire et social, entre médecine de ville et médecine hospitalière, entre hôpital public et clinique à but lucratif, entre CHU et CH, entre somatique et psychiatrique. Nous allons montrer ici que si l’introduction de l’instrumentation gestionnaire, par des réformes hospitalières inspirées par le nouveau management public (NMP), a contribué à la remise en cause des principes fondamentaux du service public hospitalier, paradoxalement elle a ouvert aux dirigeants la possibilité de sortir de la performance médico-économique en recentrant l’activité hospitalière sur la ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.