Numéro 498 - septembre 2010expérience

Sécurité

Gestion et traçabilité des fluides médicaux

Parmi les médicaments ou dispositifs médicaux à l’hôpital, les gaz médicaux occupent une place à part : large panel d’indications – oxygénothérapie, anesthésie, dilatation abdominale… –, nombreux et divers intervenants dans leur gestion. Des bouteilles de gaz médicaux se retrouvent ainsi dans la quasi-totalité des services de soins et des laboratoires hospitaliers, d’où de multiples problèmes : échanges de bouteilles entre services, médicaments multipatients… Le conditionnement spécifique en bouteilles des gaz médicaux et leurs statuts pharmaceutiques sont méconnus des utilisateurs et nécessitent une logistique adaptée avec du personnel formé. La gestion des bouteilles est ainsi complexe et exige une traçabilité qui doit permettre à l’hôpital comme au fournisseur de suivre chaque étape du circuit (fabrication, livraison, réception, distribution/retour services, reprise fournisseur). L’importance de cette traçabilité a été rappelée par l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) suite aux différents incidents survenus avec des bouteilles d’oxygène, notamment la nécessité de retrouver les bouteilles au plus vite en cas de rappel de lot. Les auteurs montrent ici l’intérêt de posséder un outil de traçabilité performant pour suivre et optimiser le parc de bouteilles, quel que soit le mode de gestion, en l’occurrence la solution informatique d’Air Liquide Santé France : Stelio.

Au centre hospitalier régional universitaire de Lille (CHRUL), la pharmacie gère une quarantaine de références de gaz médicaux au sens large (oxygène, protoxyde d’azote, monoxyde d’azote, air médical…), avec un parc de 2 000 bouteilles (tailles B1 à B50). Le CHRUL est un centre hospitalier multi-établissements avec treize hôpitaux dont certains sont extérieurs à la cité hospitalière. L’architecture fait qu’il n’y a pas de stock centralisé de bouteilles de gaz, mais trois zones de stockage principales et une par site pour ceux extérieurs à la cité hospitalière. Il existe certaines différences de gestion entre les sites et de nombreux intervenants dans le circuit de ces médicaments/dispositifs médicaux particuliers. Dans tous les cas, le pharmacien est responsable de la gestion de ces bouteilles renfermant un médicament ou un dispositif médical. Un des enjeux est donc d’avoir un outil de traçabilité commun pour les bouteilles, permettant d’en améliorer et d’en optimiser la gestion. L’organisation Pour la gestion des bouteilles, il existe trois organisations (O1, O2, O3), avec un tronc commun qui regroupe la commande centralisée ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.