Numéro 513 - février 2012dossier

Qualité

Gestion du risque iatrogène

Un modèle d’analyse et de pilotage

Les hôpitaux sont des systèmes sociotechniques complexes et l’occurrence des risques liés aux soins est incontournable vu les interactions homme/machine, homme/système, homme/homme (professionnel/patient/famille et entourage). Les auteurs cherchent ici à mettre l’accent sur les principaux facteurs contribuant au risque et à proposer un modèle d’analyse et de pilotage de ce risque dans les organisations hospitalières.

Au cours des dernières années, la sécurité des patients et les erreurs liées aux soins de santé sont devenues d’importants sujets de préoccupation tant sur le plan des politiques en matière de santé que sur le plan des pratiques en soins de santé (1). Plusieurs pays, dont la Belgique, ont mis en œuvre des moyens considérables et des comités de premier plan en vue d’améliorer la déclaration et l’analyse des événements indésirables et d’élaborer des recommandations visant à éliminer les lacunes du système. Nous nous intéressons ici au risque iatrogène que nous définissons comme étant « tout événement indésirable qui résulte et/ou complique le processus de soins et qui pourrait être grave et/ou évitable avec ou sans erreur du professionnel ». Selon l’étude Harvard Medical Practice StudyI, les événements indésirables sont des préjudices dus à la prise en charge médicale plutôt qu’à une maladie sous-jacente (2) et qui peuvent avoir comme conséquence le prolongement de la durée de l’hospitalisation, l’invalidité, le décès… La sécurité du patient ne peut être garantie que si l’organisation hospitalière ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait. la totalité de notre contenu est accessible jusqu’à la fin de cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *