Numéro 529 - octobre 2013dossier

Expérience

Gestion de performance hospitalière publique

Le cas du Maroc

La complexité et la variété du secteur de la santé ont amené les auteurs à explorer de nouvelles pistes en matière de recherche et de gestion des établissements de santé, publics ou privés. Ils présentent ici la problématique et les résultats succincts d’une enquête sur l’adoption et l’amélioration des outils d’évaluation de la performance pour une meilleure gestion des systèmes hospitaliers publics, notamment le secteur hospitalier marocain.

Avant l’apparition des nouvelles méthodes de gestion des établissements publics en termes d’évaluation, ces derniers ont été longuement et rigoureusement astreints à une réglementation qui privait les acteurs hiérarchiques de tous leurs droits, y compris celui de s’exprimer. De même, les citoyens sont victimes de procédures opaques et tortueuses qui ne répondent pas toujours à leurs besoins impérieux et attentes croissantes (1). Dans ce contexte, le secteur de la santé publique n’était pas en reste et ce climat général pesait de tout son poids sur les patients et leurs peines, avec une absence de vision prospective pour assurer une bonne gestion des ressources humaines et matérielles, respectivement dans la formation, la spécialisation et l’acquisition des équipements et appareillages sophistiqués (2). Sous l’effet de la mondialisation et grâce à l’avènement des nouvelles réformes qui ont touché presque la totalité des secteurs d’activité, les responsables dirigeants se sont inspirés de cette vogue de mutation, en particulier la recherche et la promotion de la qualité, avec pour corollaire le transfert des technologies modernes ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.