Numéro 585 - avril 2019expérience

roumanie

Formation médicale

Les filières internationales de l’université de médecine et pharmacie de Cluj

La promotion Camille-Claudel des élèves directeurs de l’EHESP a consacré deux journées de son voyage d’études en Roumanie à la ville de Cluj-Napoca. Après une visite des environs – des profondeurs des mines de sel jusqu’aux hauteurs des falaises des Gorges de Turda –, ils ont découvert la formation médicale des étudiants internationaux au sein de l’université de Cluj(1).

Chaque année, plus d’une centaine d’étudiants français intègrent la filière francophone ou anglophone de l’université de Cluj. La plupart ont fait ce choix à la suite d’un ou deux échecs en première année commune aux études de santé (Paces) ou faute d’avoir obtenu le cursus souhaité (pharmacie, odontologie ou maïeutique). Cependant, depuis quatre/cinq ans, les étudiants sont de plus en plus nombreux à partir dès l’obtention de leur baccalauréat, soit par crainte de subir la Paces, soit avec l’envie de découvrir un pays, une culture et de gagner en maturité. Une formation exigeante En Roumanie, l’admission en faculté de médecine se fait sur examen pour les étudiants roumains et sur dossier pour les étrangers, la note du baccalauréat étant déterminante pour les Français. Sur l’ensemble des dossiers reçus par la faculté pour les filières internationales, seuls 25 % sont sélectionnés.  La formation suivie est rigoureuse et comporte une obligation d’assiduité aux cours et travaux dirigés. Toutefois, il n’existe pas de numerus clausus, ce qui amoindrit considérablement l’esprit de concurrence entre étudiants, la ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.