Numéro 564 - mars 2017ap-hp

L’AP-HP se transforme

Fluidité de l’aval des urgences

L’engagement de Lariboisière

L’hôpital Lariboisière s’engage dans la voie d’une profonde transformation avec la construction d’un nouveau bâtiment qui ouvrira ses portes en 2022 et regroupera l’ensemble des activités d’hospitalisation aiguë et médico-techniques du site. Au-delà de la refonte patrimoniale, ce projet doit être l’occasion d’une modernisation des organisations sans attendre 2022. L’enjeu est d’anticiper progressivement les transformations organisationnelles de façon que les équipes se les approprient avant l’ouverture du bâtiment. Plusieurs chantiers sont engagés avec la régulation des séjours, la gestion des appels téléphoniques et la fluidité de l’aval des urgences…

Le service d’accueil des urgences (SAU) de Lariboisière accueille chaque année près de 80 000 patients. Un nombre encore trop important de patients nécessitant une hospitalisation en aval des urgences sont transférés dans des établissements hors AP-HP (18 % en 2015, soit 2 800 transferts). Les enjeux autour de la fluidification de l’aval des urgences sont multiples. Ils relèvent de l’amélioration de la prise en charge des patients mais aussi des conditions de travail et de la performance des organisations. Il s’agit de : permettre à tout patient s’adressant au SAU de Lariboisière de pouvoir accéder à une hospitalisation dans une filière adaptée dès lors que sa situation médicale le justifie ; privilégier une solution d’hospitalisation au sein de l’AP-HP, si possible au sein du groupe hospitalier ; redonner à l’unité d’hospitalisation de courte durée (UHCD) ses fonctions de diagnostic, de surveillance et de soins de courte durée afin d’éviter les hospitalisations dans les boxes, voire les couloirs du SAU ; réduire les perturbations induites  par l’admission de patients arrivant en urgence sur les ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait. la totalité de notre contenu est accessible jusqu’à la fin de cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *