Numéro 586 - mai 2019dossier

Analyse

Externalisation des services

Un vecteur de qualité

L’association du secteur privé à la réalisation de missions de service public hospitalier est ancienne. Le recul et l’expérience permettent de connaître les fondations d’une alliance réussie et à même de garantir des services de qualité, pour l’ensemble de la communauté qui compose l’hôpital.

La gestion déléguée peut concerner tout ou partie des fonctions liées à la vie de l’hôpital, en dehors des activités de soins. Ce périmètre est variable, en fonction des services, ou de son statut. Une étude du cabinet Org-Economics de juillet 2017  démontre que l’externalisation par le secteur hospitalier public, qu’elle soit partielle ou totale, est fréquente dans le cadre des services apparentés à de la logistique(1). Par exemple, la gestion des déchets et la maintenance multitechnique ont été majoritairement déléguées – respectivement à 66 % et 63 %, en externalisation partielle pour la maintenance. Environ la moitié de la gestion des espaces verts et de l’énergie est confiée à des entreprises. Pour ce qui est des services dits « hôteliers », ces derniers sont encore largement réalisés directement par l’hôpital public. C’est en particulier le cas de l’accueil physique et téléphonique des usagers et de l’accueil événementiel. De même, la restauration des patients et celle des personnels et autres usagers sont très peu déléguées. Si le recours à un prestataire privé pour assurer cette dernière est ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.