Numéro 602 - janvier 2021covid-19

stratégie

Entrepôt de données de santé et pilotage de crise

L’expérience de l’AP-HP

La crise liée au Covid-19 a mis l’organisation hospitalière au défi de mesurer, comprendre et anticiper la propagation de l’épidémie en temps quasi réel. Cela a fait naître un besoin soutenu d’indicateurs standardisés et représentatifs de la situation sur différents axes : épidémiologique, capacitaire, clinique… Les investissements réalisés par l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) depuis plusieurs années dans une stratégie de structuration et de valorisation de ses données médicales au sein d’un entrepôt de données de santé (EDS) ont été d’une aide considérable en appui de l’ensemble des dispositifs mis en place pour la gestion de cette crise sanitaire. En moins de trois semaines, une task force permettant de multiplier les effectifs par 5 a été mise en place, rassemblant des équipes pluridisciplinaires et des acteurs externes. Cette mobilisation exceptionnelle a permis la consolidation et l’analyse quotidienne des données médicales des patients atteints ou suspectés de Covid-19 pris en charge, éclairant ainsi les décisions prises par la cellule de crise. Cette expérience a illustré aussi l’importance de poursuivre les travaux sur l’EDS afin de garantir réactivité et précision, en situation de crise comme en rythme courant. 

L’AP-HP a engagé depuis plusieurs années un processus de transformation numérique reposant sur la refonte et la mise en commun de ses systèmes d’information administratifs, financiers et médicaux permettant notamment de construire un entrepôt de données de santé (EDS) centralisé rassemblant les données médicales, administratives et sociales de plus de 11 millions de patients(1). L’EDS permet d’améliorer le pilotage de l’activité hospitalière et de faire avancer la recherche appliquée en santé en favorisant la réalisation d’études multicentriques sur données, la mise en place de recherches impliquant la personne humaine et le développement d’algorithmes d’aide à la décision.  Face à l’urgence de la crise sanitaire, une cellule de crise a été montée à l’AP-HP pour piloter l’organisation  (augmentation du nombre de lits de réanimation, suivi des stocks, organisation des transferts de patients…) et rendre les principaux arbitrages. Se réunissant tous les soirs pendant plus de deux mois rien que pendant la première vague épidémique et rassemblant jusqu’à 200 directeurs et responsables médicaux, cette cellule s’est ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.