Numéro 587 - juillet 2019dossier

dispositif

EMA, l’équipe mobile pour ados

Classiquement, les termes « psychiatrie/psychologie communautaires » désignent les thérapies qui favorisent le maintien du patient dans son environnement. Les objectifs des équipes mobiles sont de permettre les soins dans la cité, plus particulièrement envers ceux qui sont en souffrance psychique, sans demande spécifique, et ainsi de favoriser un accrochage thérapeutique et une évaluation diagnostique. Au CH de Rouffach, en 2009, un dispositif mobile transversal pour adolescents, EMA, a été mis en place au bénéfice des adolescents, des familles et des partenaires. Bilan à dix ans de ce dispositif particulier.

La mobilité des équipes psychiatriques date en France de la mise en place de la politique du secteur et de la désinstitutionalisation dans les années 1970, dans la perspective de développer les soins dans la cité, plus particulièrement à ceux qui sont en souffrance psychique sans demande spécifique ; et ainsi favoriser un accrochage thérapeutique pour des soins de qualité(1). En 2006, le schéma régional d’organisation sanitaire (Sros) préconisait la création d’une filière de soins, reposant sur « différentes structures intervenant en complémentarité étroite »(2). Territorialement, le projet régional de santé d’Alsace-Psychiatrie proposait en 2012 d’améliorer la prise en charge des adolescents « par différentes actions dont la mise en place d’une équipe mobile dans chaque secteur, dédiée à la prise en charge des adolescents » et de réorganiser l’offre de soins de proximité (centre médico-psychologique [CMP], centre d’accueil thérapeutique à temps partiel [CATTP], hôpital de jour, équipe mobile). Ce nouveau dispositif de proximité devait permettre de renforcer la coordination des acteurs de prévention et de ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.