Numéro 599 - octobre 2020dossier

sécurité

Échanges d’informations

Le projet européen Safecare

Dans le contexte actuel de menace des systèmes de santé, d’autant plus critiques dans une période de crise sanitaire comme celle du Covid-19, se protéger des menaces cyber (comme physiques) n’est possible qu’en accroissant et en accélérant l’entraide à tous les niveaux (régional, national, européen…). Et si l’on peut se préparer à se protéger de menaces connues, c’est avant tout dans la préparation à bien gérer les crises face à de nouvelles menaces que nous pourrons être efficaces et protéger les systèmes de santé.

Nécessité d’échange Afin de bien cerner les risques associés aux échanges de données, il faut d’abord identifier les besoins d’échange dans les systèmes de santé. Hors situation de crise La force et l’efficacité des systèmes d’information de santé reposent de plus en plus sur la capacité à gérer du temps réel (connaître la disponibilité des lits, les arrivées aux urgences, les résultats de laboratoire et d’imagerie des patients à opérer, l’appel d’un malade, une alarme de réanimation…). Le besoin de communiquer rapidement des informations fiables conditionne le niveau de qualité attendu des systèmes d’information internes d’un établissement de santé. Avec l’« extérieur », le besoin d’échange devient tout aussi critique avec de plus en plus de services dans le « cloud ». Dans le cadre des GHT, de nombreux services ou applications sont aujourd’hui hébergés par un établissement support ; les systèmes médico-techniques sont quant à eux fréquemment pilotés ou au moins monitorés et maintenus à distance par des sociétés externes. Ainsi, la notion d’intérieur et d’extérieur est de moins en moins ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.