Numéro 487 - juillet 2009(dossier)

Performances

La mise en œuvre de la tarification à l’activité et de la convergence tarifaire, la concurrence public/privé, l’exigence accrue des patients, le renforcement des normes et procédures qualité conduisent progressivement à la recherche de la performance hospitalière et à la définition d’indicateurs permettant d’en assurer une évaluation objective et équitable.

La loi Hôpital, patiens, santé, territoires (HPST) instaure une Agence nationale d’appui à la performance des établissements de santé (Anap) qui fédère la Mission nationale d’appui à l’investissement hospitalier (Mainh), la Mission nationale d’expertise et d’audit hospitaliers (Meah), le Groupement pour la modernisation du système d’information hospitalier (Gmsih) dans le souci légitime de lier investissement, organisation, information et efficience. Le « diagnostic flash », méthode de diagnostic de gestion et d’efficience des établissements élaborée en 2007, en constituait les prémisses. « Gestions hospitalières » se devait d’aborder le thème de la performance hospitalière à travers les contributions des professionnels.