Numéro 557 - juillet 2016(dossier)

Penser le soin

En 2014, les candidats externes au concours de directeur d’hôpital ont dû plancher sur un sujet de culture générale particulièrement intéressant. L’épreuve d’admissibilité dévoilait cette citation d’Edgar Morin, extraite de Un nouveau commencement, essai de 1991 : « Une société ne peut progresser en complexité que si elle progresse en solidarité. » Il nous semble que cette réflexion répond à l’actualité de tout hospitalier, quelle que soit sa place. Nous proposons ici un numéro porté par une conviction : « bien commun », pour reprendre l’expression de Cynthia Fleury, l’hôpital public est aussi une grande opportunité pour penser le soin, ses gestes et son organisation. Car l’administration publique, le secteur sanitaire et social ne sont pas à la traîne pour embarquer dans la modernité. Mais bien en avance. En avance pour décrire les rapports intimes qui évoluent entre le patient et le soignant lorsque la technologie s’interpose ; pour analyser les organisations complexes ou perturber les discours gestionnaires à la mode ; aussi pour penser l’expérience de la maladie sous des angles imprévus. Mais peut-être que l’hôpital public n’est ni en retard ni en avance ; simplement capable d’être de son temps, et c’est là toute sa noblesse. Lier innovation technique, équilibre financier et progrès social. Considérer finalement, comme Egdar Morin, que la solidarité reste le socle sur lequel s’érige toute société qui veut s’accroître et se perfectionner, s’élever et prospérer.