Numéro 555 - avril 2016(dossier)

L’hôpital du futur

Digitalité, fluidité, convivialité : une devise pour l’hôpital dans un monde qui change ?

Les hospitaliers ont un beau défi à relever : préserver les bienfaits du système de santé dont nous avons hérité – des compétences nombreuses et reconnues, l’égalité d’accès, la liberté de choix. Et, en même temps, penser l’hôpital de demain.

Quel sera l’avenir ? L’hôpital du futur est et restera le miroir de la société dans lequel il est plongé. Impacté par l’onde des mouvements de l’économie mondiale. Remis en question par les évolutions profondes de la demande de soins, la vieillesse, les problématiques sociales. Mais aussi galvanisé par les innovations technologiques dont les capacités et le renouvellement explosent comme à l’infini… La profonde mutation de nos paquebots hospitaliers, structures pensées au XXe siècle, désormais promises à être étapes des parcours de soins du XXIe siècle, ne se fera pas sans heurts.

On le constate, l’hôpital est chahuté dans ses valeurs. La désaffection médicale dans certains territoires, les freins financiers dus aux restes à charge, la remise en cause de la neutralité dans certains services, font parfois douter de la pérennité des principes qui le fondent. L’hôpital est aussi durablement comprimé dans ses ressources. Le redressement des comptes sociaux ressemble à un interminable chemin de Sisyphe.

Mais l’hôpital est aussi porté par ses découvertes scientifiques et par le volontarisme de ses professionnels. Il poursuit obstinément sa route vers l’innovation et se projette dans l’avenir dans les domaines fondamentaux : la médecine, l’architecture, la gestion des données, les services aux personnes…

Dans ce dossier consacré à l’hôpital de demain, nous avons invité à s’exprimer des personnalités qui agissent et qui pensent le futur. Je citerai le Pr Munnich, généticien de renom : tirant les leçons des espoirs nés de la thérapie génique, il nous explique comment les échecs rencontrés sont le semis des thérapies de demain. Louis Omnès, « constructeur » et premier directeur de l’hôpital européen Georges-Pompidou, dira la nécessité de penser le design hospitalier comme une forme souple et accueillante pour toutes les organisations de la médecine de demain. Maryaline Catillon, directrice d’hôpital fraîchement diplômée de l’EHESP et actuellement doctorante à Harvard, exposera les points clés de l’évolution du système de santé américain, entre réformes structurelles et « incrémentales ». Et beaucoup d’autres auteurs que vous découvrirez au fil des pages. La recherche translationnelle (IHU), l’ergonomie, la gestion du big data en santé (de la génomique à l’étude des parts de marché), les services, seront exposés avec un regard nouveau.

Lire ces expériences, c’est se nourrir d’idées pour imaginer l’hôpital de 2050. C’est le défi d’aujourd’hui ! Parce qu’« il faut être absolument moderne » (Arthur Rimbaud, Une saison en enfer) ? Non ! Parce qu’il faut souvent quinze ans, parfois davantage, pour passer du concept à la réalisation et à la généralisation. L’émergence de la médecine hospitalière de demain commence maintenant. Chacun de nous, dans nos différents métiers, a mission de transformer la vision en réalité, en défendant les valeurs de solidarité qui sont notre marque de fabrique dans un monde qui change.