Numéro 533 - février 2014(EHESP-IDM)

La gestion prévisionnelle des métiers et des compétences

Les établissements de santé sont soumis à de profondes mutations qui impactent en profondeur la principale ressource à l’origine de l’activité, à savoir la communauté des femmes et des hommes qui y exercent leurs compétences et leur savoir-faire. Face à ces évolutions, voire ces bouleversements, plusieurs stratégies sont possibles et envisageables.

La plus simple, mais la plus dangereuse à terme, est la politique de l’autruche, qui consiste à ignorer les évolutions de l’environnement et à s’adapter a posteriori, avec comme corollaire de ne traiter que les problèmes à chaud avec toutes les conséquences négatives pour les différents acteurs de l’hôpital.

La seconde consiste à anticiper ces évolutions pour mettre en œuvre l’adaptation du potentiel humain. La gestion prévisionnelle des métiers et des compétences (GMPC) participe de cette dernière démarche. Apparue récemment à l’hôpital, la GMPC trouve dans les établissements un domaine d’application complexe compte tenu de la diversité des métiers qui y sont exercés et des acteurs qui y cohabitent. L’article proposé par une équipe de chercheurs et de praticiens fait le point, à partir d’une étude approfondie, sur la mise en œuvre effective à partir d’un cas concret. Leur travail permet, après avoir présenté les outils et la démarche, de souligner des contradictions propres à la démarche, pour appeler à une mise en œuvre différenciée de la démarche afin de lui permettre d’atteindre les objectifs qui lui sont assignés.