Numéro 530 - novembre 2013dossier

MĂ©tier

Documentaliste en CHU

Environnement spécifique, service transversal et profession à part entière

Le rôle des documentalistes au sein d’un environnement tel qu’un centre hospitalier universitaire n’est pas toujours connu et reconnu. L’auteur, documentaliste aux Hospices civils de Lyon, présente cette profession dans un secteur où se côtoient, entre autres professionnels, blanchisseurs et neurochirurgiens.

Les Hospices civils de Lyon (HCL), deuxième centre hospitalier universitaire (CHU) de France, sont nés en 1802 de la fusion de l’hôpital de l’hôtel-Dieu et de l’hôpital de la Charité ; ils comptent actuellement quatorze établissements, dont l’hôpital Renée-Sabran situé dans le Var (83). À l’image des vingt-neuf autres CHU, ils assurent une triple mission : soin, enseignement et recherche. La combinaison de ces trois fonctions permet de garantir une continuité entre les besoins de la médecine hospitalière et la recherche biomédicale, elle-même source importante de formation initiale et continue des médecins, participant de ce fait au processus d’amélioration de la qualité.  Forts de ses 22500 personnels dont plus de 5000 médecins, les HCL sont un établissement public de santé reconnu au niveau mondial comme centre de compétences intégrant toutes les disciplines médicales, chirurgicales et obstétricales (hôpital Édouard-Herriot, hôpital neurologique Pierre-Wertheimer, hôpital Femme/Mère/Enfant, institut d’hématologie et d’oncologie pédiatrique…). En plus de ces domaines traditionnels, ils disposent de structures pour personnes ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.