Numéro 600 - novembre 2020dossier

bilan

Dix années difficiles, intenses et fécondes…

Les contraintes financières ont profondément bousculé nos organisations. Depuis dix ans, l’État mène une politique avec un prisme presque exclusivement financier qui l’a conduit à mettre en place une politique de tarifs, d’abord plus faibles que la progression des dépenses, puis carrément négatifs. Cette contrainte a amené les gestionnaires hospitaliers à des politiques de cost killig tous azimuts, ainsi qu’à une pression pour développer les activités, seul levier pour conserver les moyens dans le contexte ainsi créé par les politiques publiques ; le tout tandis que le blocage des salaires des personnels hospitaliers entraînait leur décrochement par rapport à leurs collègues européens et affaiblissait l’attractivité des carrières par rapport à un secteur privé commercial en expansion. 

Cette situation a profondément dégradé les rapports sociaux au sein de l’hôpital. Les conflits du travail ont explosé, tandis que les médecins qui, dans la période précédente, étaient entrés dans le jeu d’une vision globale et stratégique de l’hôpital, se laissaient gagner pour certains par le retour aux vieilles lunes de l’administration bashing et, comble du contresens, au phantasme du « bon vieux temps du budget global ». L’hôpital dans son ensemble en est devenu moins attractif, et on assiste à un cocktail de désaffection pour les métiers du soin, de fuite vers le secteur privé commercial, avec une surenchère salariale inquiétante, et de démotivation des professionnels, qui se traduit par le développement des burn-out et de l’absentéisme. C’est une évolution très triste pour les plus anciens d’entre nous, car nous avions assisté au contraire depuis le début de notre carrière à une modernisation spectaculaire du monde hospitalier, à un rapprochement sans précédent des gestionnaires et des soignants au service d’une vision commune de l’organisation du service public hospitalier dans l’intérêt des patients, et à ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.