Numéro 508 - septembre 2011dossier

Évaluation financière

Dispositifs médicaux stériles

Le coût des prestations pharmaceutiques

Le décret n° 2000-1316 du 26 décembre 2000 définit, parmi les missions obligatoires des pharmacies à usage intérieur (PUI), la gestion, l’approvisionnement, la détention et la dispensation des dispositifs médicaux stériles. Au sein du pôle pharmaceutique du CHRU de Besançon, ces fonctions sont assurées par l’unité CAMSP, la centrale d’approvisionnement en matériel stérile et pansements. Dans une démarche d’efficience requise au niveau de la gestion interne du pôle pharmaceutique et, plus globalement, au niveau de l’établissement, les auteurs ont estimé le coût moyen des prestations pharmaceutiques appliquées aux dispositifs médicaux stériles.

La méthodologie de notre étude repose sur l’évaluation des dépenses de fonctionnement de la centrale d’approvisionnement en matériel stérile et pansements (CAMSP), l’identification des processus, de leur « unité d’œuvre » représentative et l’estimation du temps nécessaire à leur réalisation afin de déterminer un coût par processus et unité d’œuvre. L’évaluation de ces dépenses a été réalisée à partir de la comptabilité analytique, méthode officielle d’analyse des coûts proposée par le ministère de la Santé et appliquée par les contrôleurs de gestion des établissements publics de santé. Elle découpe les dépenses d’un établissement hospitalier entre les centres de responsabilité (CR) et identifie les charges directes et les charges induites. L’affectation des charges directes prend en compte les différents groupes de dépenses en distinguant quatre sections : les charges de personnel (titre I); les charges à caractère médical (titre II) ; les charges à caractère hôtelier et général (titre III) ; les charges d’amortissements, de provisions, financières et exceptionnelles (titre IV). Les charges ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.