Numéro 596 - mai 2020dossier

stratégie

Des sources de financement numériques innovantes

Les établissements publics de santé et les collectivités territoriales mobilisent diverses sources de financement, parfois par le truchement d’un fonds de dotation, et peuvent ainsi financer des projets d’intérêt général et d’amélioration des services publics, de l’accueil des usagers/patients ou de la qualité des soins. Si l’on peut déplorer que des administrations en soient réduites à solliciter des sources de financement autres que celles issues des prélèvements obligatoires, élus, administrateurs et chefs d’établissement sont toutefois contraints au réalisme, à la bonne gestion des deniers publics et au meilleur service rendu à la population.

Différentes solutions numériques permettent aux entités publiques de récolter des fonds tout en faisant appel à une population tendanciellement plus jeune et moins susceptible de participer à des collectes de fonds classiques. Des solutions alternatives au moteur de recherche Google  D’autres moteurs de recherche que Google et Bing permettent de mieux protéger la vie privée de leurs utilisateurs et d’atténuer le coût carbone des recherches effectuées sur Internet dans la sphère privée mais aussi sur le lieu de travail ; l’un d’entre eux peut même devenir un levier innovant pour dégager des recettes.  Les moteurs de recherche tels qu’Ecosia (allemand), Qwant ou Lilo (français) font partie des moteurs de recherche que l’on peut qualifier de « responsables » dans la mesure où ils protègent la vie privée des utilisateurs, enjeu d’actualité avec l’application du RGPD, et compensent le coût carbone de leur usage. S’il n’existe a priori aucune règle encadrant l’utilisation par défaut d’un moteur de recherche, les administrations, collectivités, hôpitaux ou autres peuvent tout à fait choisir d’utiliser un moteur ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.