Numéro 592 - janvier 2020dossier

zoom

De la famille pathologique à la famille thérapeutique

Évolution de la place et de l’implication des proches en psychiatrie

Un récent congrès de psychiatrie France-Amérique latine, soutenu par la DGOS, s’est déroulé le 29 novembre dernier au GHU Paris Psychiatrie & Neurosciences, en lien avec la coordination France-Amérique latine de psychiatrie (Cofalp), sur le thème : « L’implication des proches dans les soins psychiatriques ». Le choix de cette thématique cruciale, ici traitée dans une perspective internationale, ainsi que la reconnaissance graduelle du rôle d’aidant familial en psychiatrie permettent de retracer l’évolution lente et difficile de la place de la famille au sein d’une « alliance thérapeutique » toujours fragile en ce qui concerne les maladies mentales, jamais totalement acquise entre soignant, malade et famille. En effet, la place, le rôle et la définition même d’un aidant familial méritent d’être questionnés.

Si la Charte européenne de l’aidant familial définit celui-ci comme un « aidant naturel », la simple proximité familiale suffit-elle à faire d’un membre de la famille d’une personne malade un « aidant » ? Ne faut-il pas aussi de la formation, voire une validation de compétences et une expertise afin d’être reconnu comme « aidant familial » pertinent ? A contrario, limiter l’accompagnement des aidants à une formation préalable réduit leur rôle et leur fonction à des enjeux techniques et professionnalisants et ne prend pas en compte le nœud relationnel qui reste fondamental dans ce qui se joue entre un malade et sa famille puisque, en psychiatrie, soutenir et préserver les liens fait aussi partie du soin(1). La stratégie de mobilisation et de soutien en faveur des aidants lancée par le gouvernement à l’automne 2019 a rappelé de manière générale qu’en France, pratiquement 11 millions de personnes soutenaient au quotidien un proche dépendant ou malade.  Dès 2016, la loi d’adaptation de la société au vieillissement avait créé un statut de « proche aidant » (sans nécessité de liens familiaux d’ailleurs) ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.