Numéro 591 - dĂ©cembre 2019dossier

Assurance maladie

Charges et produits 2020

Des soins innovants plus coûteux et une lutte renforcée contre le gaspillage et la non-pertinence

Cinq grands domaines, trente-trois propositions – des mesures très pratiques et opérationnelles à des préconisations sur la gouvernance et les organisations du système de santé –, voici la prescription de l’assurance maladie pour 2020 dans son rapport estival publié en amont des travaux préparatoires au projet de sa loi de financement 2020. Dans le détail, le rapport contient énormément de pistes tous azimuts que souhaite développer l’institution. 

« Améliorer la qualité du système de santé et maîtriser les dépenses. Propositions de l’assurance maladie pour 2020 », dit aussi rapport « Charges et produits pour 2020 », juillet 2019. www.ameli.fr Relativement fastidieuse à lire (260 pages), la potion est pourtant claire, cohérente et mise en perspective. Chaque mesure est largement documentée. Dès l’introduction, le contexte est posé avec les trois grands enjeux nationaux :  plus d’un assuré sur trois du régime général vit avec une ou plusieurs maladies chroniques, un effectif en croissance constante ; l’accès aux innovations, qu’il s’agisse de médicaments ou de dispositifs médicaux, rend plus coûteux certains soins et fait davantage augmenter la dépense moyenne par patient : les antirétroviraux de l’hépatite C ou l’immunothérapie dans le cancer du poumon en sont deux exemples ;  le gaspillage, encore le gaspillage, toujours le gaspillage : il est estimé à 20 ou 30 % des dépenses, et évitable par nature : réhospitalisations, prescriptions et actes inutiles, interventions utiles et actes pertinents non proposés, traitements efficaces ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.