Numéro 577 - juillet 2018expérience

Pharmacie

Les besoins en matières premières dans un CHU

La réalisation de préparations fait partie des missions des pharmacies hospitalières, principalement à partir de matières premières à usage pharmaceutique (MPUP). La gestion des matières premières est l’une des priorités d’un service de pharmacotechnie au sein d’une pharmacie à usage intérieur (PUI). De la qualité de la gestion va dépendre la qualité des préparations réalisées. Les auteurs montrent ici comment les pharmaciens des secteurs de pharmacotechnie sont aujourd’hui impliqués dans les procédures d’appels d’offres de façon à mieux définir les besoins en MPUP.

Une préparation pharmaceutique fait suite à une analyse de faisabilité basée sur des critères médicaux, techniques et réglementaires. Sa réalisation s’appuie sur des procédures écrites, du personnel formé, des locaux appropriés, l’utilisation de matériel qualifié dans le respect des bonnes pratiques de préparation (BPP)(1). La pharmacie à usage intérieur (PUI) du CHRU de Nancy réalise traditionnellement un grand nombre de préparations magistrales et hospitalières. Environ 300 000 gélules sont réalisées chaque année (288 000 en 2016), principalement à partir de matières premières à usage pharmaceutique (MPUP). La gestion des matières premières est l’une des priorités d’un service de pharmacotechnie au sein d’une PUI. De la qualité de la gestion va dépendre la qualité des préparations qui seront réalisées. Mais cette gestion peut s’avérer compliquée au quotidien, d’autant plus que les besoins sont en constante évolution. Ce travail s’inscrit dans le contexte du début d’une nouvelle campagne d’appels d’offres. Auparavant, ces campagnes étaient gérées de manière unilatérale par le secteur achats : le pharmacien ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *