Numéro 504 - mars 2011dossier

Stratégie

Aviesan : pour les sciences de la vie et de la santé

Au cours des vingt dernières années, les sciences de la vie et de la santé ont connu un développement sans précédent. Elles sont aujourd’hui au cœur de nombreux défis scientifiques, technologiques, économiques, sanitaires et sociaux, suscitant de très fortes attentes de la part des citoyens. La création de l’Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé (Aviesan) s’inscrit dans un vaste mouvement de réformes qui va modifier durablement l’organisation de la recherche en France.

Les sciences de la vie et de la santé sont devenues un enjeu stratégique pour de nombreux pays développés (USA, Grande-Bretagne, Allemagne, etc.). En France, la recherche sur les sciences du vivant est le premier secteur de la recherche publique en termes de priorité et de ressources. Mais si la France possède dans ce domaine des atouts réels (5e rang mondial en matière de production scientifique), elle présente aussi des faiblesses aujourd’hui soulignées. En effet, le rapport public thématique de la Cour des comptes sur la gestion de la recherche publique en sciences du vivant de mars 2007 relève, une fois de plus, la complexité de l’organisation de la recherche publique dans ce domaine : des structures de recherche multiples sans pilotage national d’ensemble ; deux acteurs majeurs ont des activités qui se recoupent très largement : l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) ; des organismes nouveaux sont créés pour faire face à des nouvelles priorités thématiques ; leurs existences sont pérennisées et leurs activités parfois élargies : sida (Agence ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.