Pierre-Henri Bréchat

Centre d'analyse des politiques publiques de santé, EHESP, chaire santé Sciences-Po, doctorat au Centre d'études et de recherches de science administrative, Panthéon-Assas Paris-2, policlinique Baudelaire, hôpital Saint-Antoine, AP-HP

Numéro 499 - octobre 2010[Expérience]

Enquête

Aides-soignantes : un risque de précarisation ?

Les quatre axes du plan Hôpital 2007 lancé en novembre 2002 consistaient à moderniser les structures hospitalières en accordant davantage de confiance à la capacité de décision de leurs responsables ; à desserrer le carcan des règles d’achats publics pour accélérer les investissements ...

Numéro 496 - mai 2010[Dossier]

politique de santé

Éléments pour responsables de pôles d’activités de centres hospitaliers publics

La nouvelle gouvernance s’appuie principalement sur le concept de gouvernance (1). Les objectifs affichés par le législateur sont multiples et pas forcément complémentaires : arriver à un pilotage associant les professionnels de santé, administratifs et praticiens, à la gestion de ...

Numéro 494 - mars 2010[Expérience]

organisation

Bilan à deux ans de la mise en place de pôles d’activité

La réforme de la gouvernance hospitalière, ou nouvelle gouvernance, induite par le plan Hôpital 2007 a trois objectifs : responsabiliser les professionnels de santé en les associant à la direction pour la définition et la mise en œuvre des orientations stratégiques de l’établissement ...

Numéro 488 - septembre 2009[Dossier]

système de santé

Pour un management des politiques de santé publique

Depuis une quinzaine d’années, de nombreuses réformes de santé publique et hospitalières ont soutenu une programmation favorisant la définition de priorités, la mise en œuvre et le suivi d’actions de santé publique du national au territoire de santé ainsi que l’élaboration d’une ...

Numéro 486 - mai 2009[Expérience]

étude de l’ATIH

Prise en charge de la précarité dans les établissements de santé

La précarisation des populations est un phénomène croissant (1). À groupe homogène de malades (GHM) identiques, les patients dits « précaires » auraient une durée moyenne de séjour (DMS) globalement supérieure en 1998 de 2,52 jours et leurs séjours coûteraient 33 % plus cher que ...