Jurisanté

Stéphanie Ségui

Consultante
CNEH

Coopération : comment fêter ses noces d’or ?

En septembre 2011, la Cour des comptes, dans son rapport annuel, dresse un constat cinglant : les coopérations révèlent des dysfonctionnements stratégiques, financiers et juridiques majeurs (accumulation des outils de coopération, absence d’étude préalable, coopération « coquille vide », suivi et évaluation inexistants, formalisation défaillante des documents constitutifs, déséquilibres importants entre les partenaires au détriment des structures publiques, répartition inégalitaire des coûts et des charges…). Ce rapport ne fait que rappeler l’analyse préalable indispensable à laquelle les partenaires doivent se livrer avant de se lancer dans une mutualisation de moyens ou un regroupement d’activités. L’opportunité de la coopération doit être appréciée bien en amont, en particulier aux plans stratégique et financier. Eh oui, la coopération ne se résume pas à une simple affaire de formalisation des relations entre les partenaires, via la passation d’un contrat : elle implique un examen attentif de la pertinence des projets et de leur viabilité financière. Hélas, mille fois hélas, les avocats semblent avoir perdu le monopole de la coopération ! Une approche globale de la coopération est désormais de rigueur avant de s’unir à un partenaire. Voici donc quelques conseils pour bien se marier et fêter un jour peut-être ses noces d’or…

 
actualitésabonnements, commande au numéroauteursannonceurs

Accès aux archives PDF de Gestions Hospitalières depuis 2000

recherche
 
recherche avancee
recherche d'un numero
 

N° 533, février 2014

 
ours mentions légales © Héral publicité
gestions hospitalieres page d'accueil haut de page