Graph (partie 1)

Dardo Mario De Vecchi

Enseignant chercheur, consultant en communication
Euromed-Marseille, universités Paris-5 et Paris-7, Ecole centrale Paris

Alain Caillé

Sociologue
Paris X

Mahnaz Shirali

Sociologue
Maison des sciences de l’homme, Paris

Marie-Hélène Bérard

Présidente
MHB SAS

Bruno Wartelle

Ancien capitaine de l’équipe de France de boxe

Christian Lujan

Psychosociologue

Linguistique, reconnaissance, gratitude, sociologie, philosophie, religion, État, laïcité, dépenses sociales, performance, concept, entreprise, sport, psychosociologie, sociologie des organisations, risque psychosocial, satisfaction au travail, analyse, réflexion, don, Graph, congrès, Les Arcs 2011

Les Arcs, 13-16 mars 2011 : reconnaissance et partage

Au-delà des sujets d’actualité intégrant les nouveaux outils de gestion comme les nouvelles règles juridiques ou l’évolution nécessaire de toute organisation hospitalière, les Arcs restent pour les Graphistes un lieu où la hauteur de l’endroit, le blanc de la neige et le petit nombre de membres sont propices à une réflexion sur, certes, nos valeurs mais surtout sur le sens de notre action. Après la transparence, après la transmission, la reconnaissance était l’objet de ce séminaire de mars 2011. Mais reconnaître sans partager n’avait pas de sens, reconnaître pour soi, reconnaître pour disposer d’un statut meilleur ou de moyens complémentaires sans l’ouverture qui est le partage conduisant à une impasse. Reconnaître, c’est demander aux autres une meilleure lecture de son action, partager c’est redonner aux mêmes ce que l’on demande. Sans le partage, la reconnaissance conduit à un égoïsme, à la construction idéologique de citadelles professionnelles, catégorielles ou institutionnelles l’application concrète de cette réflexion tient dans la mise en œuvre d’une communauté hospitalière de territoire, qui est à la fois une reconnaissance de l’action du service public et un partage entre acteurs concernés. À travers les interrogations sur le lien social, la réussite collective et les talents individuels, la culture (l’hôpital n’est-il pas un art de soigner ?), chacun a pu réfléchir, débattre au sens de ces deux mots et remercier ceux qui ont contribué au succès de ces journées.

 
actualitésabonnements, commande au numéroauteursannonceurs

Accès aux archives PDF de Gestions Hospitalières depuis 2000

recherche
 
recherche avancee
recherche d'un numero
 

N° 533, février 2014

 
ours mentions légales © Héral publicité
gestions hospitalieres page d'accueil haut de page