Numéro 568 - septembre 2017actualité

stratégie

Qualité de vie au travail et qualité des soins

Depuis 2015, la Haute Autorité de santé et l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact) pilotent, en lien avec le ministère chargé de la Santé, des expérimentations relatives à la qualité de vie au travail (QVT) dans les établissements de santé, médico-sociaux et sociaux.

Une stratégie nationale pour l’amélioration de la QVT a ainsi été lancée fin 2016 par le ministère pour soutenir cette dynamique et fédérer les bonnes pratiques en la matière. Afin de mesurer l’impact de ces actions et en partager les résultats, un séminaire de restitution des expérimentations menées dans les établissements a été organisé le 11 septembre au ministère des Solidarités et de la Santé sous l’intitulé « La qualité de vie au travail au service de la qualité des soins : imaginer, c’est expérimenter ».

Après des travaux de fond sur le lien entre qualité de vie au travail et qualité des soins, la HAS, l’Anact et la Direction générale de l’offre de soins (DGOS) ont accompagné les établissements dans la mise en œuvre de démarches concrètes. S’appuyant sur les agences régionales de santé (ARS) et le réseau des Aract, douze projets d’actions collectives – regroupements (ou clusters) de cinq à huit établissements autour d’une problématique commune – ont été mis en œuvre en 2016 au sein de onze régions, impliquant 80 établissements. Ils ont été complétés en 2017 par dix-sept projets au sein de treize régions, impliquant 110 établissements. Que ce soit dans le champ de l’amélioration de la qualité des soins ou des organisations, les expériences menées par ces établissements s’inscrivent aussi bien dans des projets de réorganisation (fusions, GHT…) que dans l’optimisation de l’offre de soins (gérontologie, HAD, chirurgie ambulatoire…).

Un observatoire porté par l’Anact, la HAS et la DGOS sera mis en place pour engager de  nouvelles pistes de réflexion et d’amélioration et une médiation nationale sera renforcée en région et progressivement déployée. De son côté, la HAS mènera des projets sur le travail en équipe et la bientraitance ainsi qu’une réflexion sur les évolutions de la certification des établissements de santé incluant des critères liés à la QVT. Quant à l’Anact, elle continuera à animer les clusters avec son réseau régional en lien avec les ARS.

Sur le Web www.has.fr