Numéro 575 - avril 2018actualité

publication

Prévenir plutôt que guérir, la révolution de la e-santé

Alexis Normand

Grâce aux objets connectés et aux applications de santé, le particulier dispose d’outils d’automesure et de diagnostic auparavant réservés au cabinet médical ou à l’hôpital. Les applications de suivi de l’activité physique, du sommeil ou de la nutrition, qui relèvent du champ de l’hygiène de vie, sont elles aussi prises très au sérieux par les acteurs du système de santé, qui y voient de puissants outils de prévention. Ces carnets de santé numériques facilitent le suivi à distance des personnes atteintes de maladies chroniques et la délégation de tâches du médecin vers de nouveaux acteurs : pharmaciens, paramédicaux... Le patient est promu expert de sa santé. Car le cocktail objets connectés-gamification des actions de prévention et de suivi médical/big data/intelligence artificielle ouvre des perspectives vertigineuses. Les géants du numérique ne s’y sont pas trompés et investissent massivement dans la e-santé. C’est l’avènement de la médecine prédictive, préventive, participative, personnalisée. Mais s’agira-t-il encore de médecine ? La prévention et l’autoprescription feront-elles qu’on se soigne mieux ? ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.